Skip to content

Bilan de la mandature

Madame, Monsieur, chères amies, chers amis,​
Qui dit fin de mandat dit naturellement bilan. Voici donc pour l’essentiel les actions réalisées par notre équipe dans les différents domaines : L’enfance, le logement, la solidarité, l’aménagement… Être maire, c’est agir au quotidien pour la ville et ses habitants, assumer une responsabilité permanente, une charge complexe, prendre des décisions parfois difficiles. Il n’est pas possible de mentionner ici toutes les rencontres, tous les échanges que nous avons eus avec les citoyens, mais aussi avec les différents partenaires, les autorités…

Au cours de ces six ans d’engagement, un seul objectif nous a toujours guidés : celui de faire toujours mieux pour la réussite de notre ville. 

C’est notre vérité, que nous partageons ici avec vous. 

C’est aussi notre ambition pour demain que nous vous proposons de construire ensemble.

                             

Guy MALANDAIN

La politique familiale

 

La politique familiale est au coeur des préoccupations de l’équipe municipale.

L’objectif poursuivi : favoriser l’accès de toutes les familles aux services municipaux.

CELA SIGNIFIE :
• Lever les obstacles financiers :
– Par une politique tarifaire,
– Par une gestion des impayés,
– Par la mise en place du Fonds d’Aide à l’accès aux activités culturelles ou sportives (FAACS)


• Lever les obstacles socio culturels :

– Développement d’insertion sociale dans les centres socioculturels
– Politique éducative : scolarisation des enfants dès le plus jeune âge avec les classes de Très jeunes enfants, Programme de Réussite éducative, Projet éducatif de Territoire et Label Cité éducative, Classe à horaires aménagés Danse, parcours d’excellence, numérique pour chaque enfant,
– Création de nouveaux services à l’enfance : garderie du matin, ½ journée d’accueil en Centre de loisirs sans hébergement (CLSH),
– Politique d’accueils pour les familles nombreuses et monoparentales ainsi que pour celles dont au moins un des enfants est porteur de handicap


• Lever les obstacles médico sociaux :

– Gestion des situations de souffrance psycho sociale

– Création du Conseil des Droits et devoirs des familles, Conseil Local de santé mentale


• Maison des Parents et Pôle Famille Parentalité :

– Accueil, écoute, accompagnement et orientation pour les parents et les enfants avec des temps d’échanges forts,

– Psychologue clinicienne sur rendez-vous, permanence d’une psychologue de l’Éducation Nationale pour le temps de la scolarité des enfants,

– Ateliers philo et ateliers de réflexions sur la famille et la parentalité,

– Équi’plaisir : temps d’échange autour du cheval à destination des enfants et de leurs parents

La petite enfance

La petite enfance est un temps précieux du développement du très jeune enfant.

Pour s’adapter à l’évolution et aux besoins de la population, une offre importante et diversifiée a été développée : 370 enfants ont été placés dans les différents modes de gardes proposés sur la ville.

 

• Crèches collectives, Crèche familiale, Multi accueil,

• Assistantes maternelles du secteur privé avec l’A.M.A.G.E. (Allocation Mensuelle d’Aide à la Garde d’Enfants),

• Ouverture d’un second Relais Assistantes Maternelles (R.A.M.) : lieu d’écoute, de partage d’expérience, de ressources et de formation des assistantes maternelles du secteur privé,

• Mise en place de critères d’attribution de place dans les EAJE (Établissement d’Accueil du Jeune Enfant)

• Travail partenarial avec la CAF et la PMI,

• Prise en charge des repas dans les EAJE par la cuisine municipale « Les Marmitons »

PÉDAGOGIE

• Développer le plus tôt possible le lien parent/enfant

• Développer les sons et le langage dès la prime enfance

• Projet pédagogique sur la construction du langage avec le travail basé sur les travaux du Haut Conseil de la Famille, de l’enfance et de l’âge (HCFEA)

LES PERSONNELS

• Formation continue et spécifique des personnels accueillant des jeunes enfants dont la prise en compte de formation à l’accueil d’enfants porteurs de handicap.

Les centres socioculturels

Les trois centres socioculturels de la Ville, Moro, Luxereau et Les Merisiers sont des lieux à la fois culturels, de solidarité et d’échanges.

 

Les trois centres socioculturels sont ouverts à l’ensemble de la population. Celle-ci s’y rend de plus en plus nombreuse, anime et construit des projets. Des familles isolées, dans la précarité, ont ainsi accès à des loisirs et bénéficient d’actions culturelles hors de leur portée financière.

Ces familles peuvent avoir une vie sociale comme les autres familles.

Elles trouvent aussi sur place un soutien à la parentalité, ainsi qu’un réseau de professionnels pour les accompagner et les aider à devenir autonomes dans leur quotidien. Elles sont aussi guidées de façon personnalisée pour toutes leurs demandes : accès aux droits, aux soins…

Les centres, où la présence des séniors s’est amplifiée, sont aussi devenus des lieux intergénérationnels.

Le logement

La ville comporte 11 273 logements dont 7 201 logements sociaux.

Bien que ce ne soit pas une compétence municipale, nous avons voulu garder un service spécialisé en Mairie. 

Le problème du logement est une donnée très importante dans la vie des habitants et le retard pris en Île-de-France, depuis de nombreuses années, met dans la difficulté de nombreuses familles. Ici, à Trappes-en-Yvelines, plus de 5 500 demandes sont en attente.

La ville ne peut attribuer un logement social que sur 20 % des disponibilités et en application d’un règlement voté en Conseil Municipal.

Les autres attributeurs sont l’État, la Communauté d’Agglomération, les bailleurs et le 1 % patronal.

Nous avons fait des efforts conséquents de construction, de diversification, de réhabilitation, mais pour sortir de cette crise, un plan national est une nécessité pour le développement du logement social et le respect par toutes les villes de la loi de 1991 exigeant 20 % de logements sociaux.

La jeunesse

Conscients de l’importance du rôle des jeunes à Trappes, nous les aidons à s’impliquer pleinement dans la cité, à exprimer leur créativité, à exercer leur citoyenneté.

 

Pour réaliser ces objectifs ambitieux, de nombreuses actions se sont déployées dans des lieux spécifiques dédiés à la jeunesse :

• Les 3 espaces-jeunes : Aide aux devoirs pour les collégiens et les lycéens, séjours « révisions » (Bac, Brevet, Pré-rentrée ou linguistiques). En collaboration avec l’Education Nationale, 212 jeunes ont bénéficié de ces actions en 2019.

• Le BIJ (Bureau Information Jeunesse), en direction des 15/25 ans, a offert
– Des permanences dans les structures scolaires
– Des dispositifs informatifs :  Forum de l’Emploi et de l’Apprentissage, à la conquête des métiers (élèves de 4e)
– La Soirée des Réussites : 125 lauréats en 2019 ayant obtenu leur diplôme avec mention Très Bien
– Depuis 2016, des séjours de « volontariats » notamment en Inde et en Argentine, afin de sensibiliser les jeunes à d’autres cultures et d’aider dans les gestes de la vie quotidienne.

• Le Conseil des Jeunes : créée en 2006, cette structure permet aux collégiens de notre ville, accompagnés d’une équipe pédagogique, de s’impliquer dans la vie de la commune, de construire un engagement citoyen, en relation avec les élus, d’élaborer des partenariats avec les associations.

Ainsi, en partenariat avec le Comité de Jumelage, un projet « Erasmus + » a été mené avec succès. Dans le cadre d’un échange avec 3 villes européennes dont notre ville jumelle, Koprivnice, des collégiens polonais ont été accompagnés pour mettre en place un Conseil des Jeunes dans leur ville.

L’éducation

Chaque enfant doit trouver sa place, son rythme d’apprentissage, se développer au mieux de ses capacités pour son propre bien-être et le bien vivre ensemble. C’est autour du Projet Éducatif 1 et 2 que la politique éducative a été construite à l’échelle locale.

La stratégie éducative que nous avons menée conjointement avec l’Éducation Nationale et nos partenaires, repose sur une approche de l’enfant « à 360° » et à tous les âges : de la petite enfance jusqu’à l’université et l’insertion professionnelle, dans et hors l’école. Elle est étendue également à l’ensemble des référents de l’enfant.

ACTIONS MENÉES :
• Mise en place du second Projet Educatif de Territoire (PEDT) : poursuite des travaux débutés dans le précédent projet avec des moyens supplémentaires mis à disposition des enseignants. 1 600 enfants de la maternelle et élémentaire ainsi que les jeunes des collèges et lycées ont pu partager les travaux avec :
– Le Théâtre du sable : Atelier de théâtre pour faciliter l’éloquence
– « Enquête » : association accompagnant les animateurs et les enseignants sur les faits religieux et les différences entre croyance et connaissance,
– SEVE (Savoir Etre et Vivre Ensemble) pour des ateliers à visée philosophique (1 600 enfants en ont bénéficié en 2019)

• Ville labellisée « Cité éducative » : le label reprend la philosophie du second PEDT dont la Cité Educative s’est largement inspirée

• Encouragement au développement de l’empathie au sein des établissements

• Poursuite de la mise en place des Coup de Pouce CP

• Ouverture des Coup de Pouce CE1 et maternelle

• Passage de 3 classes à 4, d’accueil des enfants de 2 ans avec du personnel spécifique réservé prioritairement aux enfants de parents de langue étrangère

• Scolarisation des enfants dès 2 ans ½ chaque fois que possible

• Dédoublement des classes de CP et de CE1

• Numérisation de toutes les classes et projet « une tablette/un enfant », avec soutien scolaire inclus

• Transversalité avec la culture sur différents projets

• Aide aux projets de coopération éducative entre le scolaire et le périscolaire

• Soutien financier au parcours d’excellence dans le secondaire

RÉUSSITE ÉDUCATIVE (RE) :
• Poursuite des repérages et suivis de + de 500 enfants pour diverses fragilités, y compris la santé
• Participation de 15 enfants RE au projet musical de DEMOS avec l’orchestre philarmonique de Paris, et mise en oeuvre de la seconde session
• Suivi des ateliers essentiels en fonction de la fragilité reconnue

PÉRISCOLAIRE :
• Ouverture de l’accueil du matin
• Possibilité de l’accueil CLSH à la demi-journée le mercredi avec ou sans repas
• Offre diversifiée et de qualité, d’ouverture culture générale par le choix d’animations avec les animateurs et des prestataires de services
• Séjours de remobilisation avant la rentrée scolaire
• Ateliers essentiels avec participation des enfants repérés en Réussite Educative

Le sport

Notre ville aime le sport ! De très nombreuses disciplines sont pratiquées, « orchestrées » par des clubs et des associations dont le dévouement s’ajoute à la compétence.

 

Nous recevons de nombreuses manifestations et la ville s’honore d’avoir des sportifs de haut, voire de très haut niveau. S’ajoute à cela, l’accueil des jeunes qui le souhaitent par les services municipaux dans nos gymnases et notre piscine.

QUELQUES ÉLÉMENTS PARTICULIERS :
• Construction de nouvelles aires de jeux pour les jeunes (city stades et street workout)
• Construction d’un nouveau pas de tir à l’arc
• Soutien aux associations sportives (+ 300 000 euros par an)
• Construction de vestiaires de football stade Chansac
• Rénovation du gymnase Guimier
• Aménagement de deux terrains de football en revêtement synthétique
• Aide aux familles par le Fonds d’Accès à la Culture et au Sport

La culture

Élément vital d’une ville dynamique, la culture nous permet de nous divertir, elle contribue aussi au bien vivre ensemble et améliore notre qualité de vie. Après avoir reconstruit la ville, nous avons porté tous nos efforts sur un accès pour tous à la culture.

• Des structures culturelles et des actions innovantes en direction de tous les Trappistes, comme l’opération LULLY avec le Centre de Musique Baroque de Versailles
• Soutien aux associations culturelles de la ville avec 140 000 euros par an de subventions
• Organisation du mondial de l’Impro Junior avec Déclic Théâtre
• Réouverture de la librairie Le Mille Feuilles
• Passage et classement de l’École de Musique et de Danse en Conservatoire
• Une programmation musicale et théâtrale d’envergure nationale pour tout public à la Merise et diffusion des films à l’affiche pour le Grenier à sel
• Réhabilitation en cours de l’Étoile d’Or pour en faire un café culture

Les seniors

Prendre soin de nos aînés fait partie de nos valeurs de solidarité et d’engagement.

Le CCAS de la ville gère le service Séniors et propose tout au long de l’année des activités spécifiques pour les plus âgés d’entre nous : sorties, sport adapté, repas mensuels, ciné-club, voyages, après-midi dansants, etc.

Nous avons également une Résidence pour Personnes Âgées autonomes qui accueille 70 personnes et mis sur pied en 2018 un Conseil des Anciens qui intervient sur les orientations de la ville lorsqu’il s’agit des séniors.

La solidarité

Nombre de nos concitoyens ont vécu ou peuvent vivre des accidents de la vie. Divers services municipaux ont été déployés et mis à leur écoute pour répondre au mieux à leurs demandes.

 

• L’accompagnement personnalisé et réajusté en fonction des besoins tel que le portage de repas ou la téléassistance pour des personnes isolées
• Des animations en direction des séniors et un partenariat entre le CCAS et les Centres socioculturels qui a permis de renforcer le lien intergénérationnel grâce aux séjours et sorties
• En complément des aides financières sont proposées par les travailleurs sociaux en fonction des situations familiales comme l’épicerie sociale ou des aides d’urgence…

La santé

Pour garantir à chacun l’accès aux soins, des moyens importants ont été apportés.

• Nous avons ouvert en 2015 un nouveau Centre de Santé Municipal qui accueille :
– 3 médecins généralistes,
– 4 médecins spécialistes,
– 3 infirmières,
– 1 orthophoniste
• Une nouvelle organisation et l’embauche de nouveaux médecins nous ont permis d’augmenter de près de 40 % le nombre de consultations en 2019.
• Par ailleurs, une Maison de Santé Pluri-professionnelle privée comportant 14 professionnel(le)s de santé, dont 3 généralistes, s’est installée en 2017.
• Un cabinet de radiologie offrant un matériel innovant s’est également implanté sur notre territoire en 2019.
• Enfin, l’Hôpital Privé de l’Ouest Parisien, l’un des plus grands hôpitaux privés de la région parisienne (650 personnes employées dont 110 médecins), ne cesse de se développer et propose une offre de soins particulièrement performante.

La sécurité

Pour la tranquillité de chacun au quotidien, la lutte contre les incivilités, la délinquance, l’occupation des halls et les trafics a été une préoccupation permanente.

 

Si nous prenons en compte les données statistiques présentées par la Police Nationale, de très gros progrès ont été faits au fil du temps.
Face aux questions dites de radicalisation, des moyens spécifiques ont été mis en place.

QUELQUES AXES DE MISE EN OEUVRE :
• Développement de la vidéosurveillance
• Des relations partenariales pour une meilleure coordination entre la Police Nationale et la Police Municipale
• Des actions de prévention de la radicalisation
• La création du service de médiation/prévention
• Le plan de sécurisation de tous les bâtiments scolaires

Le développement économique et l’emploi

Durant ce mandat, plusieurs grandes enseignes nationales créatrices de centaines d’emplois se sont installées à Trappes-en-Yvelines : Auchan, Mc Donald’s, Burger King, Ange, Mercedes, pour ne citer que les plus importantes.

 

Notre pépinière d’entreprises Chrysalead, désormais en gestion municipale, héberge 70 petites entreprises et start ups. Un espace de co-working accueillant et peu onéreux a récemment été ouvert.

Un autre attrait capital de notre ville est la Zone Franche Urbaine qui permet aux entreprises de s’implanter en bénéficiant d’avantages fiscaux importants.

Enfin, cinq importantes zones industrielles sont un vivier d’entreprises de toutes tailles, offrant des milliers d’emplois à proximité.

Les opérations d’aménagement

La ville a changé, c’est une évidence que chacun a pu constater. Le résultat d’une volonté forte sur le long terme pour le bien-être de tous les habitants.

La rénovation urbaine de nombreux ensembles de logements et la réalisation de la ZAC de l’Aérostat notamment ont amélioré de façon notable la qualité du cadre de vie.

Par ailleurs, nous avons enfin abouti sur un projet essentiel : l’enfouissement de la RN10. Les réseaux sont déviés et les travaux préparatoires commencent. Fin 2020 l’aménagement du carrefour Route de Dreux/RN10 marquera le début des travaux « routiers ».

SEPT EXEMPLES :
• Enfouissement de la RN10 et aménagement du Plateau Urbain
• Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain
• ZAC de l’Aérostat
• Diversification de l’offre de logements sur la ville : centre-ville, secteur Gare, Jean Macé, Le Village…
• Aménagement des abords de l’école Renoir
• Aménagement du parvis de l’espace Langevin
• Rénovation du gymnase Guimier et du stade Chansac

Le cadre de vie

Nous avons la chance d’avoir une ville « très verte » : 103 m² d’espaces verts par habitant. Nous n’avons pas oublié cet atout qu’il est nécessaire de préserver.


QUELQUES ÉLÉMENTS MAJEURS :

• Dans le règlement d’urbanisme, sept secteurs rendus inconstructibles sauf pour des équipements publics
• Développement du fleurissement de la ville, Prix départemental « 4 pétales »
• Installation des totems de sécurité aux abords des équipements scolaires
• Réfection de la RD 912 par le Conseil
• Départemental en partenariat avec la ville
• Opérations « coup de poing » de remise en état des espaces publics : La Boissière, Cité Nouvelle, Marceau/ Kléber
• 24 personnes qui assurent la propreté des espaces publics

La gestion financière

Le budget de la ville est remarqué pour son équilibre et sa rigueur par les services extérieurs compétents.

QUELQUES DONNÉES :
• Un budget équilibré au service des Trappistes avec un financement prioritaire à l’éducation, l’enfance et la jeunesse
• Notre capacité de rembourser les emprunts est de cinq ans alors que la norme admise est de 15 ans
• Le montant des impôts par habitant est le plus faible des dix villes de l’agglomération comparables. (517 € / 800 € pour le plus élevé)
• La stabilisation des impôts locaux avec un montant moyen de la Taxe d’Habitation le plus faible du Département (415 € par foyer)
• Une recherche constante de financements :
– Signature de 2 contrats avec le Conseil Départemental : subventions de 50 à 70 % pour des projets d’investissement
– Dotations : Politique de la Ville, Contrat de Ville
– Signature de la convention « Action coeur de ville »
• Un fort investissement annuel de 20 M €

La vie associative et démocratique

Il n’y a pas de vie sociale agréable sans le travail et l’offre des associations dans tous les domaines : culture, sport, solidarité… Nous avons toujours soutenu ces engagements démocratiques et citoyens.

 

DES EXEMPLES CONNUS DE TOUS :
• Des comités de quartier impliqués et à l’origine de nombreuses actions
• Des actions de co-développement
• Le soutien aux associations Trappistes et l’organisation du Forum des associations
• La création d’un Conseil des Anciens en 2018
• Le renouvellement du Conseil des Jeunes
• L’ouverture de l’Espace 1901, la nouvelle Maison des Associations
• Une charte de la laïcité pour les associations